Moldavie

 

La Moldavie a protégé environ 8% de son territoire dans le cadre du réseau Emeraude.

En collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le développement, le Programme des Nations Unies pour l'environnement et GRID-Geneva, le gouvernement moldave vise à gérer efficacement la conservation de la biodiversité à l'intérieur et à l'extérieur des zones protégées. Les données spatiales, y compris l'observation de la terre, ont été déployées afin de surveiller et de maintenir l'intégrité écologique des écosystèmes de la Moldavie. 

Le réseau Emeraude de Moldavie

 

Par rapport à sa taille, la Moldavie possède un biote riche, avec plus de 80 espèces de mammifères, dont des sangliers, des loups, des blaireaux, des chats sauvages et des chevreuils. Environ 15 % de la Moldavie conserve une couverture végétale naturelle. Le terrain s'étend sur trois écorégions : les forêts mixtes d'Europe centrale, la steppe pontique et la steppe forestière d'Europe orientale. Dans ces écorégions, la Moldavie a enregistré 484 espèces végétales et animales rares protégées par l'État. Pour protéger cette diversité, 52 sites Emeraude et 30 habitats Emeraude ont été créés pour protéger 152 espèces Emeraude. 

Le réseau Emeraude est un système de zones protégées à travers l'Europe qui vise à conserver la flore et la faune sauvages et leurs habitats naturels associés. Il a été lancé en 1989 par le Conseil de l'Europe dans le cadre de ses travaux au titre de la Convention relative à la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l'Europe (Convention de Berne), entrée en vigueur le 1er juin 1982.

Protéger les espèces menacées

 

Ces sites permettent de préserver des habitats et des espèces d'importance européenne. Parmi celles-ci figurent l'orchidée cypripède (Cypripedioideae), la chauve-souris barbastelle(Barbastella barbastellus), le grand papillon cuivré(Lycaena dispar) et le pic noir(Dryocopus martius). La Moldavie compte plus de 257 espèces d'oiseaux résidents et migrateurs, et plus de 80 de ces espèces migratrices se trouvent dans les zones humides de Moldavie. La protection de ces habitats est donc essentielle au succès du réseau Emeraude.

Carte d'histoire : Utilisation des données spatiales pour informer les zones protégées

 

Les données spatiales jouent un rôle essentiel dans le suivi et l'identification de la conservation in situ, ainsi que dans l'évaluation des menaces pesant sur la biodiversité et les écosystèmes. Des analyses telles que les densités de population des espèces et les zones menacées par la déforestation ou la conversion des terres peuvent aider à déterminer dans quelle mesure le réseau Emerald protège les habitats et les espèces. Jouez la carte de l'histoire ci-dessous pour lire d'autres études de cas sur les espèces menacées dans les sites du réseau Emerald en Moldavie.